En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus.

Actualités

LUTTE CONTRE LES VIOLENCES INTRAFAMILIALES

Le 06 mai 2020

Réagissez et dites STOP aux violences !

La violence intrafamiliale se définit comme un processus au cours duquel un partenaire, un parent ou un enfant adopte à l’encontre d’un autre membre de sa famille (parent, grand-parent, frère ou sœur) des comportements agressifs, violents et destructeurs.

La violence peut être verbale, psychologique, physique, financière, sexuelles ou administrative. Toutes ces violences sont punies par la loi.

Les violences intrafamiliales concernant toutes les catégories socio-économiques et tous les âges. Comme toutes les violences, elles sont intentionnelles et représentent une atteinte au droit fondamental des personnes à vivre en sécurité, une atteinte à leur dignité et à l’intégrité de l’autre.

Loin de constituer un problème d’ordre privé, elles sont l’affaire de tous.

Signaler et donner l’alerte pour sortir du silence

La violence conjugale n’est pas toujours facile à déceler car la victime a tendance à dissimuler la vérité - y compris à elle-même - et à minimiser la gravité de la situation.
D’autre part, elle redoute les conséquences des démarches qu’elle pourrait entreprendre (en particulier, crainte du placement des enfants, des représailles annoncées par le conjoint violent…).

QUE VOUS SOYEZ VICTIME DE VIOLENCES OU TÉMOIN…
Il est essentiel de signaler des violences intrafamiliales, dès les premiers faits constatés, auprès des travailleurs sociaux des structures spécialisées.

À qui vous adresser ?

EN CAS D’URGENCE ou de départ précipité du domicile :
Appelez le :
17 (ou 112 depuis un portable) Police Secours
18 Sapeurs-Pompiers
15 Urgences médicales
Ou par SMS
114 (pour les personnes sourdes, malentendantes et/ou muettes)

Toute victime peut également se signaler auprès d’un pharmacien qui saisira les forces de l’ordre.

Pour un hébergement d’urgence (avec vos enfants) : appelez le 115.

Pour l’accompagnement d’une victime : contactez les personnes qualifiées qui travaillent au sein des Centres Médico-Sociaux du Conseil Départemental, de votre Mairie ou des structures spécialisées :

Accueil, écoute, accompagnement et information juridique :

CIDFF (Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles)
narbonne@cidff.fr
Secteur Narbonne : 04 68 42 51 30
Secteur Port la Nouvelle : 04 68 40 37 45

Aide aux victimes :
France Victimes Narbonne 11, ANAV (Association Narbonnaise d’Aide aux Victimes)
04 68 90 31 47 ou 06 71 87 81 82
Permanence au Tribunal Judiciaire de Narbonne : 07 87 80 43 21

Numéro national : 3919
www.stop-violences-femmes.gouv.fr
Plateforme de signalement en ligne des violences sexistes et sexuelles (7j/7 et 24h/24, anonyme et gratuit) : www.service-public.fr/cmi

Quelques chiffres - Avril 2020 :

Intervention Sociale Police/Gendarmerie Est Audois (CIDFF) :
- 31 victimes dont 24 nouvelles situations auprès desquelles ont été réalisés 120 entretiens individuels.

Service spécialisé d’Aides aux femmes victimes de Violences Sexistes – SAVS (CIDFF) :
- 81 victimes accompagnées dont 24 nouvelles situations auprès desquelles ont été réalisés 191 entretiens individuels.

En France :
- 1 femme meurt tous les 2,5 jours de violences conjugales ;
- 1 homme meurt tous les 14,5 jours de violences conjugales ;
chaque année, 216 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur (ex-)partenaire ;
- 20 % seulement des victimes se déplacent à la police ou à la gendarmerie.