En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus.

La sécurité numérique à la maison

Visuel : publicdomainpictures.net

Le nombre de cyber attaques a augmenté ces dernières semaines. Au début du confinement, L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI), service à compétence nationale rattaché à la secrétaire générale de la défense et de la sécurité nationale a alerté sur une vague d'attaques.

En 2018, 8 entreprises sur 10 ont été touchées par des cyberattaques. Les petites entreprises qui pourraient sembler sans intérêt pour les hackeurs comme les très grandes qui semblent disposer de moyens surdimensionnés.
Pour les cyberrisques auxquels les entreprises interrogées ont été confrontées, on trouve les causes suivantes :
- le shadow IT, c’est-à-dire le fait d’utiliser des applications ou logiciels non approuvés par le service informatique interne (64%) ;
- des vulnérabilités résiduelles permanentes (61%) ;
- une erreur de manipulation d’un salarié (52%).

Les conséquences de ces attaques sont lourdes : perte partielle ou totale des données, impossibilité de fonctionner, vol de données sensibles…

La sécurité informatique est l’affaire de tous. Aussi, vous trouverez ci-dessous trois guides des bonnes pratiques édités par la gendarmerie pour cette période particulière, mais qui resteront valables bien au-delà.

Télécharger :